Laruch » TV/Ciné » Nègre fantôme



TV/Ciné

Article

Nègre fantôme

Par Lays le 10 janvier 2013 à 02h10, 1 commentaire

<Merci à Giovanni Zuccarino pour la transmission de l’info quant au caca nerveux de Spike Lee.>

 

Les anglais parleraient plutôt de Ghost Writers. Nous devrions leur emprunter ce vocable d’«écrivain fantôme», ou même d’«écrivain privé», comme ce devrait être l’usage.

Au contraire, pour parler des pousse-crayons qui accomplissent la basse besogne de l’une ou l’autre de multiples célébrités qui sentent qu’il est temps d’écrire un bouquin, nous préférons définitivement le terme nègre, semble-t-il. Cela vient sans nul doute des temps esclavagistes où l’on assimilait tant couleur de peau et servitude que des expressions telles que «travailler comme un nègre» firent leur apparition. Un nègre littéraire écrit pour quelqu’un d’autre, sans qu’il soit crédité.

Le travail servile et ingratifiant de ces plumes de l’ombre, qui rédigeaient sur commande fut consacré par le terme «nègre » sans trop de problème, toujours aujourd’hui d’ailleurs.

Ainsi cet article qui parle du scandale sis en 2011 durant lequel PPDA avait tenté de publier un truc sur Hemingway, il fut grillé pour plagiat, puis admis qu’au fond c’était pas de sa faute si c’était plagié parce qu’il ne l’avait pas écrit. Beau garçon, qui copie sur son voisin ET fait faire son travail par un autre, champion galactique de la pougne mal faite. Cet article, disais-je usait du terme nègre en 11 occurences.

Celui-ci, à l’identique : mais il se sent obligé de préciser les autres termes plus politiquement corrects «écrivain fantôme» et «écrivain privé».

(deux exemples à valeur purement illustrative, trouvés en cinq minutes, simplement pour montrer qu’on n’invoque pas une foule avec torches et fourches chaque fois qu’on use du terme)

Dans le même temps, Spike Lee a déclenché une polémique ahurissante quant à l’usage du terme Nègre dans le film Django Unchained de Quentin Tarantino (alors qu’il ne l’a même pas vu, wouhou, honnêteté intellectuelle), film qui se passe auxdits temps esclavagistes dans le Mississipi en 1858. Ainsi :

Le réalisateur Spike Lee s’en est récemment pris à Quentin Tarantino et à son œuvre Django Unchained à cause de l’utilisation du mot « Nigger ». « Je n’irai pas voir Django Unchained. Je ne peux pas le voir. Ce serait irrespectueux pour mes ancêtres de voir ce film ». Puis il a ajouté sur Twitter : « L’eslavage en Amérique n’était pas un western spaghetti de Sergio Leone. Ce fut un Holocauste. Mes ancêtres étaient des esclaves. Arrachés d’Afrique, je veux leur rendre hommage ».

Suite à ces propos, Tarantino refuse de s’excuser et a dit sur MTV : « Je pense que c’est un peu ridicule parce que personne ne peut dire que nous utilisons plus le mot qu’en 1858 dans le Mississippi. Donc, comme ils ne peuvent pas dire ça, ce qu’ils me demandent, tout simplement, c’est de devoir mentir. Je devrais rendre cette époque plus jolie. Je devrais mentir. Mais je ne mens pas quand il est question de mes personnages et des histoires que je raconte ».

(Source : ecranlarge.com)

La polémique a été reprise de multiples façons, blablabla, on s’en fout. En gros on reproche à Tarantino de faire un film sur des esclavagistes et de les faire parler comme des esclavagistes. Autant reprocher à Spielberg de caser du «sale juif» dans la Liste de Schindler.

 

Mais nègre, à l’origine, ne signifie pas «esclave» ou «sous-homme» ou «chien de bâtard de merde» ou encore «macaque dégénéré», non, il ne signifie rien de tout cela. Etymologiquement, il signifie simplement «noir». Rien de plus, à l’origine.

Mais comme je le disais dans ma méditation sur la langue et dans cet article sur les symboles, les symboles ne signifient rien en soi, on leur accole une signification d’un commun accord (ou on hérite de celle de nos pères qui ont peuplé la terre de langages). L’étymologie ne nous aide plus ici, la connotation, les inférences, les liens avec les autres mots priment. C’est bien parce que des esclavagistes l’accompagnèrent d’un ton méprisant des siècles durant qu’il acquit la connotation négative qu’on lui prête.

A tel point qu’aujourd’hui, quand vous utilisez le terme «nègre» — lui donnant ainsi implicitement le sens d’«esclave» — pour parler d’un écrivain fantôme, ça va. Par contre quand vous utilisez le terme «nègre» pour dire simplement «noir» vous vous prendrez une volée de ronces à la tronche, parce que désormais le mot est beaucoup trop imprégné d’insultes et de dépréciations. Et, plus surprenant et indice d’à quel point cette question est sensible si vous l’utilisez dans la bouche d’américains en 1858 on vous chie dessus parce que «vous n’êtes pas noirs et que vous cherchez à être noir». WTF disent les jeunes.

Utiliser «nègre» dans le sens de «serviteur, esclave» devrait pourtant porter beaucoup plus à conséquences : après tout, le sens de votre phrase, quand on lui ôte le squelette de connotations qu’il sous-entend, repose sur le fait que les noirs sont des esclaves.

 

P.S : D’autre part, je pense que le maintien du terme nègre pour dire «écrivain public» participe de cela. Le mot a acquis un tel pouvoir, est pris dans un tel nœud d’imprécations malsaines qu’on est presque content de pouvoir le dire sans provoquer d’émeutes, d’où la prolongation de son usage.

Soyez gentils, abandonnez-le, la connotation a fait son œuvre.

Partagez cet article avec vos amis:
Facebook Twitter Plusone Pinterest Tumblr Email

Commentaires

Longchamp pas cher…

Laruch » Nègre fantôme…

Longchamp pas cher, le 30 juillet 2013 à 17h21


Veuillez vous connecter pour poster un commentaire

laruch recrute

Vous êtes intéressé à rédiger des articles pour Laruch? N'hésitez pas à nous écrire.

des bugs à nous signaler?

Laruch est encore jeune et si vous rencontrez quelques incohérences ou problèmes avec le site, n'hésitez pas à nous les signaler.

Sondage

En moyenne, combien de temps gardez-vous votre smartphone avant de le remplacer?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

à lire

TV/Ciné
Article

La Surenchère Super Saiyan

pizap.com13199292341461

<Ça existe sûrement déjà sur TvTropes sous un autre nom.>       Dans Dragon...

TV/Ciné
Article

Nègre fantôme

django-unchained-420x225

<Merci à Giovanni Zuccarino pour la transmission de l’info quant au caca nerveux de Spike Lee.>...

TV/Ciné
Article

How I Met The Fisher King

Cher laru.ch, Je devais bosser sur un rapport de physique sur l’évolution des idées en physique...

TV/Ciné
Article

Taken… too far

XXX TAKEN-2-MOV-886.JPG A ENT

« Taken 2 », vous l’aurez compris, est la suite logique de « Taken ». J’avoue n’avoir pas...

TV/Ciné
Article

Doctor Who pour les débutants (en mal expliqué)

4968_

Je vais tenter une série de billets que je lâcherai sur Laru.ch tous les deux-trois jours dans...